Ne jamais s'attacher. Sauf en voiture.

L’amour est aveugle. L’amitié ferme les yeux.

L’amour est aveugle. L’amitié ferme les yeux.

J’ai rencontré quelqu’un par accident, je ne l’avais pas prévu ça m’est tombé dessus par surprise et ça a été le coup de foudre, elle a dit un truc, j’en ai dit un autre et l’instant d’après je voulais passer le reste de ma vie dans cette conversation.

J’ai rencontré quelqu’un par accident, je ne l’avais pas prévu ça m’est tombé dessus par surprise et ça a été le coup de foudre, elle a dit un truc, j’en ai dit un autre et l’instant d’après je voulais passer le reste de ma vie dans cette conversation.

-Tu t’imagines que je suis jaloux c’est ça ?
-0h voyons Marius pour être jaloux il faut être amoureux.

-Tu t’imagines que je suis jaloux c’est ça ?
-0h voyons Marius pour être jaloux il faut être amoureux.

Promis juré qu’on la vivra notre putain de belle histoire… Ce sera plus des mensonges, quelque chose de grand, qui sauve la vie, qui trompe la mort, qui déglingue enfin le blizzard. Imagine-toi : t’es là, en train de te reprendre un verre au bar, quand tout à coup tu croises un regard qui te perfore de part en part. Imagine-toi : t’es là, ça te tombe dessus sans crier gare. Un truc bandant, un truc dément, qui redonne la foi, un truc comme ça ..

Promis juré qu’on la vivra notre putain de belle histoire… Ce sera plus des mensonges, quelque chose de grand, qui sauve la vie, qui trompe la mort, qui déglingue enfin le blizzard. Imagine-toi : t’es là, en train de te reprendre un verre au bar, quand tout à coup tu croises un regard qui te perfore de part en part. Imagine-toi : t’es là, ça te tombe dessus sans crier gare. Un truc bandant, un truc dément, qui redonne la foi, un truc comme ça ..

Les grands danseurs ne sont pas grands grâce à leur technique, ils sont grands grâce à leur passion.

Les grands danseurs ne sont pas grands grâce à leur technique, ils sont grands grâce à leur passion.

"Le couple reste un compromis, on perd toujours un peu de soi pour l’autre."

"Le couple reste un compromis, on perd toujours un peu de soi pour l’autre."

"Un an. 365 jours. Des hauts, des bas. Des gens, des gens de passage, des discours, des allers, des retours, des bonjours, des "ça va ?", des amis. Des lundis, des mardis, des mercredis, des jeudis des vendredis & un samedi. Et depuis, des dimanches. Et la vie, jolie. Des sourires, des larmes, des pleurs, des mercis, des pardons, des "oublies moi", des "reviens". Des chansons, encore et toujours d…e la musique pour la bande son de ce film, le film d’une année, le film d’une vie, le film qui continue à tourner sur l’écran noir de mes nuits blanches. Blanches comme toi, blanches comme lui, blanches comme moi et comme une erreur, noire pour une fois. Un an, des gens, des gens de passage, des éclats de rire dans l’air, des amours brisés, des promesses rompues, des amours déçus, des promesses en l’air, des secrets mal gardés, des secrets enterrés, des amis en amours, des amours aux amis, du vent, de la pluie et des larmes mélangées. Des gros plans sur toi, des flash back maladifs, des cachets, des baisers, des rencontres, des "pardon", des fous rires, de l’espoir, du bonheur, de la peur, du vide, du manque, du courage, de la vie, de la vie, de la vie, de la vie, de la vie, de la vie, de la vie."